Category Archives: R&D

GEOBAPA reprend en 2018

Après une première étude préparatoire de 1 an, le projet GeoBaPa reprend en 2018. A partir du mois d’avril démarrera une première campagne d’échantillonnage de sols. Retenu à nouveau par l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Transition Écologique et Valorisation Économique » de la Vallée de la Seine, le projet devrait aboutir en décembre 2019.

 

Un soutien renouvelé des partenaires institutionnels

Le Contrat de Plan Interrégional Etat-Régions Vallée de la Seine a renouvelé son soutien au projet en 2017 en permettant la poursuite du projet sur 2 ans. L’ADEME, l’Etat, la région Normandie et la région Île-de-France renforcent ainsi leur engagement en faveur de l’économie circulaire et du BTP. Cet investissement est un excellent signal compte tenu de la dimension régionale des politiques de gestion des déchets. La région Normandie est d’ailleurs pionnière en matière d’élaboration de son Plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD), attendu en 2018. De son côté, la région Île-de-France considère la faisabilité d’un objectif « Zéro déchet » dans son propre plan.

 

Un contexte national plus que favorable

La poursuite du projet coïncide avec la publication du nouveau « Guide de valorisation hors site des terres excavées issues de sites et sols potentiellement pollués dans les projets d’aménagement ». Annoncée le 30 novembre dernier par le MTES*, l’INERIS et le BRGM, cette publication est une très bonne nouvelle pour le projet GeoBaPa. Le référentiel attendu sera en effet un des premiers à compléter le guide dans son approche régionale. A ce titre, le BRGM interviendra de façon plus étroite sur le projet en 2018. Une collaboration qui permettra de garantir la cohérence des résultats avec les recommandations nationales concernant la valorisation des terres excavées.

 

Échantillonner, analyser… et rassembler

Quels sont les enjeux des phases à venir ? Une des particularités du projet est le prélèvement de près de 1500 échantillons de sol au total. A cet effet, BG Ingénieurs Conseil agrandit son équipe en confiant la réalisation des prélèvements au bureau d’études Althéa Ingénierie. Le laboratoire Alcontrol interviendra sur la réalisation des analyses. « Le soutien des maîtres d’ouvrage est l’une des conditions de réussite de ce projet », rappelle aussi Coline Eychène, cheffe de projet chez Soltracing. « Nous tenons à l’objectif opérationnel de ce projet qui, au-delà de l’enjeu scientifique, doit fournir un outil utilisable par les professionnels du BTP ».

 

Pour en savoir plus sur le projet GeoBaPa, retrouvez la plaquette du projet à ce lien:

>> Plaquette-projet-GEOBAPA

 

 

***

*MTES : Ministère de la Transition Écologique et Solidaire

Contact: Coline Eychène, c.eychene@soltracing.fr

***

Partenaires et soutiens

 

Porteurs du projet

Soltracing, acteur spécialisé de l’économie circulaire proposant une solution de traçabilité complète des mouvements de terres excavées. SOLTRACING permet leur valorisation hors site via un référentiel de compatibilité environnementale, notamment pour les terres non impactées.

BG Ingénieurs Conseils, bureau d’études spécialisé en Environnement et Sites Pollués. BG apporte son expertise dans le cadre de grands projets franciliens générateurs de déblais.

Geovariances, spécialiste en traitement statistique de données et en géostatistiques. Les applications se déclinent dans de nombreux domaines, notamment la caractérisation des sites et sols pollués.

Le BRGM, établissement public de référence dans les applications des sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Le BRGM pilote les projets FGU et BDSolU.

Althéa Ingénierie, spécialisé dans la réalisation et l’interprétation de sondages. Althéa procède aux échantillonnages avec relevés pédologique et géologique des couches.

***

Pour en savoir plus sur les travaux de la phase 1 du projet GeoBaPa:


Le projet GeoBaPa anticipe la valorisation des terres excavées

Comment utiliser une cartographie des sols pour localiser la demande en terres excavées sur un territoire ? C’est l’une des questions essentielles du projet GeoBaPa qui vise à établir un référentiel de fond pédo-géochimique en Île-de-France et en Normandie. Le 12 décembre 2016, une dizaine d’acteurs de l’aménagement a testé différents scénarios de cartographies à la Maison des Acteurs du Paris Durable.

 

« Read More »

Le fond géochimique va bousculer la notion de terres inertes dans le BTP

Après plus de 10 ans d’attente, le fond géochimique territorial francilien et normand va enfin voir le jour. GEOBAPA, c’est l’alliance d’une start-up innovante de l’économie circulaire avec deux bureaux d’études experts en sites et sols pollués et en géostatistique. Le tout impulsé par une politique de soutien ambitieuse de l’ADEME. Un projet scientifique pour une ambition forte : augmenter le taux de valorisation des terres excavées dans le BTP. Ou comment des acteurs privés peuvent se saisir d’un enjeu scientifique et sectoriel de taille…

Lauréat de l’Appel à Manifestation d’Intérêt 2015-2020 « Transition écologique et valorisation économique » dans le cadre du contrat de Plan Interrégional Etat-Régions (CPIER) Vallée de la Seine, le projet GEOBAPA a été lancé la semaine dernière par des partenaires privés et institutionnels. L’association de l’Etat, de l’ADEME et des régions Ile-de-France et Normandie permet le financement de ce projet ambitieux et très attendu. En élaborant un référentiel de bruit de fond géochimique territorial pour les régions Ile-de-France et Normandie, GEOBAPA permettra en effet au secteur du BTP de se rapprocher de ses objectifs de valorisation des déchets. Le défi? Favoriser le réemploi des terres excavées sur les chantiers.

« Read More »